Seguici

LAPTOP: scegli il laptop GAMER giusto nel 2022

Comment choisir son pc portable gamer en 2022 ?

 

<strong>pc portable</strong> : BIEN choisir son <strong>pc portable</strong> GAMER en 2022 [GUIDE COMPLET]

 

Franchement, le marché de ce début 2022 est juste dingue, entre les références, les processeurs, les écrans, les cartes graphiques, qui donne pas les mêmes performances, le stockage, la mémoire vive… On va essayer de reprendre tout ça ensemble, en passant en revue assez simplement les différents composants d’un pc portable gamer, les avantages et les inconvénients de chaque configuration et les possibilités d’évolution parce que ça aussi, c’est important !

On va commencer par le budget, et là, je vais tout de suite cassé le mythe ! Un pc portable Gamer, c’est pas donné, un pc portable gamer pas cher en solde, ça commence aux alentours de 600 à 650 euros en neuf et ça, c’est le premier prix , c’est un prix plancher en promo avec des petites configurations, et il n’y a pas moins cher, un pc portable gamer de milieu de gamme vaudra aux alentours de 900 à 1200 euros, un pc gamer de gamme moyenne de 1500 à 2000 euros, et plus de 2500 euros pour un pc vraiment puissant. surtout quand on voit les derniers pc portable gamer avec des 30/70 TI qui commence aux alentours de 3000 euros et les 30/80 TI qui sont eux à des prix stratosphériques, aux alentours de 4000 euros !

Alors oui, il y a des différences ! oui, il y a des bonnes choses et oui, il faut aussi faire composer petit budget avec compromis et petite config !

La base d’un PC, c’est le processeur ! Plus le budget est limité, plus la configuration sera petite. Dans le cas du processeur, deux écoles: intel et amd, rien de bien nouveau !

On a de bonnes choses des deux côtés.

Pour faire simple, chez intel, on joue avec un i5 ou i7 ou inneov ! Ne cherchez pas les i3 ou autres pentium, ça n’existe tout simplement pas ! Idem chez amd, on joue avec un raizen 5 ou 7 ou 9, pas de raizen 3 ! ça n’existe pas ! Pourquoi ça n’existe pas, parce qu’on parle là de bottleneck, l’effet goulot ou entonnoir en français. Le processeur doit pouvoir traiter toutes les images que lui envoie une carte graphique, c’est un peu comme sur une autoroute, où la carte graphique serait une route avec quatre voies de circulation et qu’au péage, le processeur serait si faible qu’à comparer à une seule caisse pour payer ! ça finirait par passer, mais il y aurait des ralentissements, puis des embouteillages, jusqu’au blocage !

Plusieurs choses sont importantes dans les processeurs. Le nombre de coeurs, la fréquence, et le TDP. Plus on a de la puissance, plus c’est cher, et plus ça consomme d’énergie sur batterie et moins ça tient !

Ce qui sera hyper important, c’est la lettre en fin de référence du processeur ! ne me prenez pas de U ou de Y, ce ne sont pas des processeurs de pc gamer, ce sont des processeurs de bureautique, ils ont une enveloppe thermique basse pour limiter la consommation…

 

<strong>pc portable</strong> : BIEN choisir son <strong>pc portable</strong> GAMER en 2022 [GUIDE COMPLET]

 

En entrée de gamme, et ça vaut pour amd et intel, prendre au minimum un 4 coeurs, en milieu de gamme aussi, mais si vous commencez à vouloir faire du streaming ou du montage vidéo, il faudra passer à six coeurs (hexa-coeurs) et en haut de gamme pour de la 3D par exemple, on pourra passer sur les octo-coeurs, 8 coeurs. Ca ne signifie pas qu’on ne pourra pas faire de la 3D avec un petit processeur, c’est surtout que ce sera moins confortable !

Au niveau des références, chez intel, on commence par les i5 dixième et onzième génération, les 10300 h par exemple, pour simplement jouer les i7dixième et onzième génération en quatre coeurs pour jouer comme le i7 11370 h et pour streamer au minimum un i7 6 coeurs comme le 10 750 h pour vraiment être tranquille indices 870 h ou 11800 h qui sont d octo-coeur que tous les deux. Pour ceux qui ont le budget et ne veulent aucun compromis, partez minimum sur un i9 11 900 h, un octo-coeur pour être sûr !

Pour amd, on reste sur des valeurs sûres avec le raizen 5 5600 h, raizen 7 5800 h, ou encore avec les raizen 9 5900 h. Idem que pour intel, raizen 5 en entrée de gamme, pour du jeu pur, raizen 7 pour le streaming ou la création de contenu, et raizen 9, le sans compromis pour des performances maximum.

Pour l’évolution, on repassera, on ne peut tout simplement pas les changer c’est soudé !

Mémoire vive, c’est hyper simple ! Minimum 8 gigaoctets pour jouer, le mieux c’est quand même 16 gigaoctets. Pour faire du montage, de la 3D, du streaming. 32 gigaoctets, c’est bien, 64 gigaoctets, c’est mieux !

Autre chose d’hyper important à savoir, c’est si la mémoire vive est soudé, et ça, c’est écrit sur la fiche technique en général et surtout si de base c’est une barrette ou deux barrettes qui sont installés si c’est une seule de 8 gigas par exemple, ça permet de gratter encore 15 à 30% de performance à pas cher en débloquant le dual channel, c’est à dire en rajoutant une barrette de 8 gigas. Le dual channel, c’est ce qui permet d’augmenter la bande passante en utilisant les deux barrettes en parallèle, pour faire simple, c’est l’effet entonnoir de la mémoire vive, ça ne marche qu’avec quelques conditions, des barrettes de même capacité, ne mixez pas une barrette de 8 gigas avec une barrette de 4 gigas. Les barretes doivent être de même fréquence evidement.

L’évolution est entre trois sur dix et dix sur dix selon les plateformes, ca dépend si c’est soudé ou pas.

On a ensuite les cartes graphiques. L’important, c’est la mémoire vive de 4 à 16 giga suivant les modèles, mais aussi et surtout le TGP. Et là, c’est sûrement la plus belle arnaque de tous les temps sur les cartes graphiques de pc portables ! Pour amd, ça reste anecdotique. Pour l’instant ils ont sortis quelques GPU mais rien de comparable aux 98 % de part de marché de nvidia. Ce qui était facile avec les RPX de génération 10 ou 20 ne l’est plus du tout sur les RPX 30. C’est simple à comprendre, nvidia a dit aux fabricants  » ok voilà les gpu « , les fabricants ont dit ok, mais pour les spécifications, nvidia a répondu « faites comme vous voulez « . En réalité c’était plutôt « faites comme vous pouvez » !

Du coup, sur les RTX 30-50, 30-60, 30-70 et 30-80, les 30-60 peuvent être plus performantes que certaines 30-70 voire même faire jeu égal avec certaines 30-80 parce que les fabricants peuvent choisir la fréquence de base et de boost maximum à atteindre en fonction du refroidissement.

Et le pire, c’est que les fabricants la plupart de temps n’en parle pas. Mais en plus, ne détaille pas les informations ! c’est ce qu’on appelle le TGP, puissance graphique totale. c’est l’enveloppe que donne le fabricant à la carte graphique pour envoyer la sauce…

Comment savoir si la carte graphique vaut le coup, je vous le dis tout de suite, ce n’est pas simple ! Il nous faut chercher, les liens sont très souvent en anglais afin d’obtenir les listes des TGP connus, mais ils n’y sont pas tous ! Certains fabricants préfèrent faire l’impasse et garder jalousement ce petit secret qui en est pas un… HP par exemple…

Comme le processeur, il faut aussi garder à l’esprit que plus le TGP est élevé, plus on consomme sur la batterie en utilisation nomade !

Les rtx 30-50 et 30-50 TI peuvent avoir un TGP entre 35 et 95 watts, les 30-60 entre 65 et 140 watts, les 30-70 entre 80 et 145 watts les 30-80 entre 90 et 165 watts.

Et c’est pas fini, le TGP ne veut pas dire grosse performance pour autant… On peut se retrouver avec un TGP maxi qui tourne à peine mieux qu’un TGP milieu de gamme, parce qu’elle n’arrive pas à tenir le boost longtemps à cause de la chaleur. On peut aussi et encore trouver des cartes graphiques génération 10 ou 20 mais elle commence à se faire rare sauf en promotion…

En entrée de gamme, on commencera sur une 16-50 ou une 30-50, en milieu de gamme une 30-60 voire une petite 30-70 et en haut de gamme 30-70 gros whatage ou 30-80 !

Bref, avant toute chose, vous l’aurez compris, il faut chercher les infos !

Et vous connaissez la chanson, comme pour le processeur, évolution, c’est 0 sur 10, on peut rien faire évoluer car c’est soudé ! On est donc bloqué !

 

<strong>pc portable</strong> : BIEN choisir son <strong>pc portable</strong> GAMER en 2022 [GUIDE COMPLET]

 

On arrive au stockage, et il n’y a plus de disques durs mécaniques pour un pc portable gamer en 2022. Le mécanique, ça sert à faire du stockage pour les photos et les vidéos mais franchement pour du jeu, ça commence à vraiment peiner. Parfois vous pouvez trouver des conflits qui mixe un SSD principal avec un disque dur mécanique en secondaire. Que ce soit pour les chargements ou même pour le jeu en lui même, ça donne des micro-lags. Comme si le jeu se mettait en pause une fraction de seconde, et reprenait. A l’usage, je déconseille. Soit vous prenez un SSD principal de moins 500 gigas, soit un SSD principal de 128 ou 256 gigas et à côté un SSD 2.5 pouces en secondaire d’au moins 500 gigas voire 1 terraoctet. En rajouter un dans une config, c’est environ entre 70 et 100 euros en fonction des marques. Et franchement, par rapport à un stockage disque dur mécanique,c’est le jour et la nuit.Evitez par contre de prendre de très gros SSD qui chauffent vraiment beaucoup en pleine charge, comme le samsung 1980 pro. Comme la coque est petite, ça chauffe encore plus dur et plus vite.

Ici, évolution assez simple, huit sur dix en fonction des modèles, ici rien n’est soudée. Juste les formats a bien vérifier !

On arrive sur l’écran l’écran. Là aussi, il y a à boire et à manger! Tout est question de budget, dur de faire des miracles… Plusieurs choses à connaître, la résolution ppp (pixels par pouce), la taille en pouces, la fréquence en hertz et la latence en millisecondes, la luminosité en Nit, c’est la colorimétrie en pourcentage, normes comme ntsc, srgb, dcmp 3 ou encore pantone.

La résolution, la taille, et la fréquence doivent être élevés, la latence basse, la luminosité et la colorimétrie élevé, la résolution (on entend par là le nombre de pixels affichés) doit être la plus élevé, plus c’estélevé, plus le rendu est beau mais ça va demander des performances…

Pour les jeux, la taille de l’écran doit être entre 13 et 17 pouces. En général, c’est la diagonale de l’écran exprimé en pouces. C’est une norme internationale. La fréquence, c’est le scintillement de l’écran, en clair le nombre de fois par seconde où l’écran va clignoter pour afficher une image. En entrée de gamme, on trouve la plupart du temps des écrans 60 hertz, parfois en solde des 120 hertz, mais avec des latences élevées, une luminosité basse et des colorimetries qui laissent à désirer…

La latence, c’est la capacité de l’écran à passer d’une image à une autre sans images fantômes. On trouve des écrans qui commence à 30 millisecondes, et les meilleurs sont d’1 milliseconde, forcément tout est question de budget.

Il faut bien comprendre que la fréquence, c’est différent de la latence. On peut avoir un écran qui tourne à 144 hertz avec un temps de latence de 25 millisecondes, comme un écran qui tourne à 60 hertz et qui a un temps de latence de 12 millisecondes.

La luminosité en nit, en général ça tourne entre 250 et 400 nits, rarement au delà. Le plus haut étant le mieux, et puis la colorimétrie, c’est la capacité qu’a l’écran à rendre les couleurs plus ou moins bien en fonction des normes. En entrée de gamme, en règle générale, on trouve des 45% ntsc. Ca donne des couleurs pas très fidèles, nez rouge qui peut paraître oranger, des verts qui tirent sur le jaune, et ça, ça ne se règle pas après… Toutes les données sont à prendre en compte !

Evolution, zéro ! L’écran, c’est rare de pouvoir trouver une meilleure dalle compatibles et surtout à des prix corrects… Ne négligez jamais si vous le pouvez votre écran, car c’est tout de même l’interface principale entre vos yeux et la machine.

 

<strong>pc portable</strong> : BIEN choisir son <strong>pc portable</strong> GAMER en 2022 [GUIDE COMPLET]

 

Batterie et autonomie, là aussi, c’est simple, un pc portable gamer, c’est rarement autonome ! Soit on a une grosse config avec une autonomie type 6-8 heures max en bureautique, et genre 45 minutes en jeu, ou alors on a une config milieu de gamme et ça tournera aux alentours 8-10 heures maximum en bureautique et 1h30 en jeu. Elle est exprimée en watts sur les fiches techniques, c’est souvent entre 45 et 90 watts pour les plus grosses. Alors il faut faire attention parce que plus elles sont grosses, et plus en général elles viennent se placer dans l’emplacement de disques durs secondaire et limitera l’évolution…

Là aussi, l’évolution à 3 sur 10 seulement, c’est pas soudé mais pas facile de trouver une batterie aux performances supérieures même si c’est facile à changer !

Concernant les châssis clavier et les connectiques, c’est assez classique, avec des différences de perception néanmoins. Certains châssis sont en métal, d’autres en plastique, ou de certification militaire comme ASUS pour n’en citer qu’un.

Certains claviers sont RGB, de différentes couleurs possibles, d’autres d’une seule couleur mais globalement le toucher et la sensation restent les mêmes et les formats aussi.

Pour la connectique, on peut simplement parler du thunderbolt, et essentiellement sur les machines intel, parce que c’est une technologie propriétaire qui permet de mettre sur un pc portable une carte graphique de bureau. C’est plutôt cool à la maison mais impossible à emmener avec soi en mode nomade.

 

<strong>pc portable</strong> : BIEN choisir son <strong>pc portable</strong> GAMER en 2022 [GUIDE COMPLET]

 

Voilà un bon débriefing, On a vu le principal ici des éléments à prendre en considération pour l’achat d’un pc gamer, des noms barbares comme les références des processeurs, le bottleneck, ou encore le dual channel, etc, etc… Je reviendrai sur toutes ces notions et éléments dans un prochain article, pour vous expliquer plus en détail chaque technique et pourquoi c’est si important pour avoir un PC fixe ou portable avec une configuration  » feng shui  » !

Dans l’espoir que cet article vous aura éclairer quand aux doutes que vous pourriez rencontrer avant un achat qui n’est pas à négliger…

 

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

it_ITIT